Auteur : Cellule Communication


Date : 19 September 2022


Antanamifafy : Estimation de cannes à sucre

Après l’inauguration de l’unité de transformation à Antanamifafy, le mois de juillet dernier, et dans le cadre de la continuité de leurs activités, une équipe du CMCS a effectué une descente à Antanamifafy afin d’identifier les cannes pouvant encore livrées à l’usine.

 

L’usine sucrière d’Antanamifafy, récemment inaugurée par le Président de la République envisage de terminer la campagne sucrière 2022 malgré l’insuffisance de cannes à sucre sur place. Pour ce faire, le CMCS a dépêché une équipe pour effectuer l’estimation des cannes pouvant encore livrées à l’usine. Il est à noter que la campagne sucrière commence au mois de mai et se termine au mois de novembre à Madagascar. La période de pluie met à termes la campagne sucrière.

Technique traditionnelle. Les cannes à sucre identifiées à Antanamifafy ont été plantées d’une manière traditionnelle. Le mode de plantation consiste à planter les bouts blancs de la canne dans des trous à intervalle de 1,20 mètres. Cela explique le faible rendement de cannes à sucre. Il tourne autour de 25 tonnes à l’hectare. Toutes les variétés plantées sont des variétés locales.

Redynamisation. Pour préparer la prochaine campagne de 2023, le CMCS envisage de redynamiser des maintenant, les associations des planteurs de cannes à sucre d’Antanamifafy. L’objectif de cette activité est d’offrir à l’usine la quantité et la qualité de cannes à sucre nécessaire à son exploitation. Cette usine peut produire jusqu’à 6 tonnes de sucres roux par jour. Cela nécessite environ 60 tonnes de cannes à sucre par jour. Cette activité comprend la formation des planteurs de cannes et la fourniture des boutures.






Partenaires