Date de publication :


Catégorie : Actualités


 

Antanamifafy – MAHAJANGA II : Mise en place d’un champ d’expérimentation

Un champ d’expérimentation de canne à sucre d’une superficie de 1 ha a été installé à Antanamifafy. 48 variétés de cannes ont été plantées dans ce champ. L’objectif est de détecter la meilleure variété de canne à sucre pour le site d’Antanamifafy et les planteurs de canne dans cette zone.

Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’Appui au Renforcement des Capacités du Centre Malgache de la Canne et du Sucre – PARC-CMCS, un projet soutenu financièrement par l’Union européenne dans le cadre du programme RINDRA, le site d’Antanamifafy, dans le District de Mahajanga II, vient d’être doté d’un champ d’expérimentation d’un (1) hectare au mois de juillet dernier. Ce projet est financé par l’Union européenne par le biais du programme RINDRA.

48 variétés ont été plantées dans ce champ d’expérimentation. L’objectif est que des variétés performantes soient disponibles pour l’usine et les planteurs de cannes à sucre dans ce site. Malgré les différentes contraintes, particulièrement climatiques, les 48 variétés plantées se portent bien en ce moment. Après trois mois de plantation, l’état végétatif et le nombre de tallages sont largement satisfaisants. Aucune maladie ni attaque d’insecte n’a été constatée. En ce moment, le promoteur de la filière sucre, accompagné par le CMCS, entre dans la deuxième phase de l’entretien. Ce dernier comprend le sarclage, le buttage et l’épandage d’engrais. Une formation a été dispensée aux agents de l’usine d’Antanamifafy avant d’entamer l’opération d’entretien.

Multiplication de variétés : la plantation est à son 3ème mois actuellement. À son 10ème mois, il faudra la multiplier. Cela implique la préparation de terrain de multiplication. Le promoteur a déjà préparé un terrain de 0.5 Ha tout près du champ d’expérimentation, mais cela ne va pas suffire. Une identification d’un terrain de 8 hectares a été entamée avec l’appui du technicien du CMCS dans la partie d’Ambajabe. Cependant, la moitié de ce terrain n’est pas exploitable pour cette multiplication. Un autre terrain a été proposé et ce dernier semble répondre aux différents critères pédologiques pour la canne à sucre. Le promoteur va donc passer à la préparation en ce mois d’octobre.

Projet ONUDI. Il est à rappeler que cette mini sucrerie d’Antanamifafy a été le fruit du Projet d’appui à la transformation semi-industrielle de canne à sucre soutenu financièrement par l’Union européenne et l’Organisation des Nations Unies (ONUDI).